Vie communale
Vivre à Sainte Croix-Hague
Tourisme et culture
Social et Informations pratiques
Foire aux questions

Manoir

Chateau de Rotot ou Manoir de la rue d'Ozouville

Son nom vient d'un des seigneurs d'Ozouvillle qui participa à la conquête de l'Angleterre au côté de Guillaume le conquérant en 1066.

Le nom de la famille d'Ozouville est visible sur le blason sur un des murs de l'église.

Le château de Rotot est une demeure ancestrale où la famille d'Ozouville habitait déjà au XIIIème siècle et peut être avant. Il s'y établit jusqu'au XIVeme siècle. Ses héritiers y sont restés jusqu'au début du XIX ème siècle.

Cette propriété en dehors de celle du château, s'étend sur deux autres fermes voire trois suivant l'époque.

On accède au château par un portail donnant sur une cour carré.Cette tour avec son toit plat était le siège d'une mitrailleuse durant la dernière occupation Allemande. Les fenêtres sont surmontées d'arcades brisées et fermées avec des vitraux. Après le porche, se trouve la maison d'habitation puis un local servant de laiterie où l'on faisait le beurre. L'aile gauche abrite les « charreteries » et les écuries avec leur grenier à foin.

La ferme a des dépendances. Elle s'est crée lors d'une succession d'Ozouville et de son partage.

La seconde ferme du domaine de Rotot se trouve placée en face du château, elle se comporte d'une grange, des étables des celliers des dépendances et des grands silos à chargement automatique.

Manoir de la rue d'Ozouville   Entrée du manoir

Localisation sur la carte

 

Seigneurie de Sainte Croix-Hague

La seigneurie de Sainte Croix-Hague comprenait à la fin du XVII ème siècle une maison seigneuriale située à la Coquerie et un manoir à l'Ecorcheboeuf.

Le détenteur de cette seigneurie était Seigneur et Patron de Sainte Croix-Hague. Elle a été détenue très longtemps par les Seigneurs De Grimouville.

Manoir De l'Ecorcheboeuf

De nombreux propriétaires se succédèrent, et au XX ème siècle les descendants de la famille Encolvey étaient présents en ce lieu. Le manoir avait été divisé en deux, une partie s'appelait l'Ecorcheboeuf et l'autre la maison Encolvey.

Cette maison Encolvey verra des descendantes épouser Elie Lesdos et Maurice Henry. Ce dernier troquera en 1857 avec son frère une parcelle de terrain pour la réalisation d'un commerce au lieu dit le Bacchus.

 

 


< Lavoir
Monument aux morts >